Catalogue
  • 40 ans d'expérience en Pharmacie et Nutrition
  • Conseils & Accompagnement
  • Produits testés en laboratoire
  • Notre centre diététique
    8 rue Mirabeau – PARIS 16°



Nutrisaveurs


Recherche
Marques

Acides-amines-branches-BCAA-regime-proteine-musculation-sports-endurance
Share |
  Retour

Compléments Alimentaires Naturels d'Acides Aminés VITAL PLUS


Acides aminés branchés BCAA VIT'ALL+


Complément Alimentaire Naturel de Santé présenté sous forme de capsules végétales associant la valine, la leucine et l'isoleucine, conseillé pour les sports de force et d'endurance, pour les régimes protéinés sans sachet pour la prévention de perte musculaire, par boîte de 90. N° d'agrément NUT:547/78
Ref. constructeur : VITAMINS INTERNATIONAL TRADE S.A.
Code EAN 13 : 3700195676741
27.11 €  
24.40 € 

Disponibilité Immédiate

Quantité  

Les Acides Aminés Branchés (BCAA) ou ramifiés – Musculation et Force – Régime hyperprotéiné sans sachet – Performances physiques - Prévention de la perte musculaire - Sports d'endurance et ou d'altitude :

Les acides aminés branchés (BCAA) sont susceptibles :

  • De participer à la néoglucogenèse hépatique ou rénale (valine, isoleucine),
  • D'être utilisés par le muscle au niveau du cycle de Krebs (valine, leucine, isoleucine),
  • D'être captés et métabolisés par le cerveau, (essentiellement la valine),
  • De produire des corps cétoniques.

Ces acides aminés branchés (BCAA) sont indispensables. Leur nom est du à la présence de leur chaîne carbonée latérale ramifiée.

Ils permettent d'accroître l'endurance et facilitent l'anabolisme protidique en période d'entrainement ou minimise la perte musculaire dans les régimes hyperprotéinés sans sachet. Ils constituent une part importante des acides aminés transaminés au niveau musculaire pendant l'exercice physique.

Au repos, après un repas, les acides aminés branchés (BCAA) sont essentiellement captés par les muscles et les tissus périphériques, ils peuvent constituer jusqu'à 90% des acides aminés retenus par la masse musculaire et ne représenter que 4 à 5 % de l'énergie produite. À jeun, les acides aminés branchés (BCAA) sont libérés dans la circulation et captés par le cerveau qui présente une affinité métabolique élevé pour ce groupe.

Les Acides Aminés Branchés (BCAA) ou ramifiés et sources d'énergie lors du jeûne prolongé.

Phase initiale du jeûne (jusqu'à la quarantième heure) : Les besoins journaliers en glucose sont estimés entre 125 et 150 g pour le cerveau, entre 30 à 40 g pour les nerfs périphériques, les éléments figurés du sang, et la médullaire rénale. Les réserves de glycogène hépatique ne permettent pas d'assurer les besoins en glucose au-delà de la douzième heure. D'où une néoglucogénèse hépatique active à partir de différents substrats avec adaptation enzymatique.

Excepté les acides aminés (A.A.) glucoformateurs, les intermédiaires métaboliques à trois atomes de carbone sont des sources possibles de synthèse pour le glucose. Le cycle de Cori permet à l'organisme d'éliminer les lactates, et régénère 40 g de glucose par jour. Le glycérol libéré par hydrolyse des triglycérides fournit environ 16 g de glucose par jour.

La principale source de glucose reste les acides aminés glucoformateurs résultants du catabolisme des protéines soit 3 kg environ chez un individu moyennement musclé pesant 70 kg dont 11 kg de muscles. Ils pourront servir à biosynthétiser jusqu'à 90 g de glucose par jour.

Durant les premières heures, ce sont les protéines labiles du foie qui servent à la néoglucogénèse puis les muscles prennent le relais. Par cathétérisation artérielle et veineuse, FELIG a été un des premiers à mesurer le flux d'A.A. circulants : l'alanine et la glutamine représentent à eux seuls plus de 50 % des A.A. alors que dans le muscle ils sont présents en quantités inférieures à 10 %. Tout se passe comme si les muscles réarrangeaient les flux de carbone et d'azote de façon à synthétiser l'alanine et la glutamine. L'alanine est le substrat préférentiel de la néoglucogénèse hépatique avec production d'urée éliminée par le rein et la glutamine pour la néoglucogénèse rénale avec production de NH3 permettant l'élimination de grandes quantités d'ions H+ (maintien de l'équilibre acido-basique).

En l'absence de glucose, la sécrétion d'insuline devient quasi-inexistante ce qui entraîne une lipolyse d'où augmentation du glycérol au niveau du foie et des acides gras circulants (150 g sont oxydés par jour) servent de carburants à la majorité des tissus sauf ceux nommés au premier paragraphe, et une diminution de la synthèse protéique. Les A.A. résultants du catabolisme (principalement les acides aminés. branchés (leucine, isoleucine, et valine) vont servir à la synthèse de l'alanine et de la glutamine.

On a calculé que pour fournir 50 g de glucose par jour, environ 90 g de protéines doivent être dégradées. Après un jeûne de 15 jours, avec au départ 3 kg de protéines, il ne resterait que la moitié de nos réserves : la mort est le résultat final notamment par atrophie des muscles du diaphragme (incapacité d'expectorer, le sujet encombre ses voies respiratoires; difficulté de respirer, le sujet s'asphyxie).

Si l'homme peut jeûner deux mois, voire plus, c'est qu'intervient une adaptation physiologique d'épargne protéique. Les corps cétoniques deviennent la source énergétique essentielle du cerveau, seulement 40 g/j sont nécessaires au lieu des 120 g/j du début du jeûne. La dégradation du muscle passe de 75 g/j à 20 g/j. Le changement au bout de 3 jours de jeûne environ, est la grande quantité de corps cétoniques synthétisés par le foie et libérés dans la circulation. Leur synthèse augmente à partir de l'acétyl CoA car le cycle de Krebs ou citrique ne peut oxyder toutes les unités acétyle provenant de la lipolyse. La gluconéogenèse épuise les stocks d'oxaloacétate indispensable pour l'entrée de l'acétyl CoA dans le cycle de Krebs ou citrique. Le cerveau utilise pour 1/3 les corps cétoniques comme source d'énergie, le cœur en consomme aussi.

Le cycle de Krebs, en relation avec les chaînes d'oxydations cellulaires, est le système qui permet de dégrader les produits terminaux du catabolisme des glucides, des lipides et des protéines en permettant la production d'énergie dont la cellule a besoin.

Le régime d'épargne protéique Nutrimed tient compte des adaptations métaboliques lors du jeûne protéiné pour conserver la masse maigre.

Les Acides Aminés Branchés (BCAA) ou ramifiés et sources d'énergie lors de l'activité sportive

L'exercice augmente la captation et l'utilisation des acides aminés branchés ou ramifiés par les muscles en activité. L'hypo-insulinisme engendré par l'exercice entraîne une protéolyse musculaire et libères localement des quantités importantes d'AAB. Ceux en provenance du lit splanchnique sont captés par les muscles squelettiques. Lors des exercices prolongés, une part considérable des AAB est désaminée par les muscles pour donner de l'alanine, substrat de la néoglucogénèse hépatique. Parmi, les Acides Aminés Branchés ou ramifiés c'est l'oxydation de la leucine qui est la plus significative, ainsi, pendant un exercice d'endurance, 400 à 500 mg de leucine peuvent être oxydés. La vitesse d'oxydation est régulée par les niveaux d'intermédiaires énergétiques résultant du catabolisme des glucides et des lipides.

Qui peut consommer ce complément alimentaire ?

Les sportifs d'endurance ayant un catabolisme protéique augmenté, les sportifs de force (musculation, haltérophilie) souhaitant un gain de masse, les personnes suivant un régime hyperprotéiné sans sachet trouveront un complément adapté et indispensable à des besoins spécifiques.

La vitamine B6 associée permet la modulation de certains récepteurs hormonaux : les stéroïdiens. Il est conseillé de les associer au complexe zinc pour renforcer leurs effets.

 

INGRÉDIENTS
PAR CAPSULE VÉGÉTALE
% A.J.R.
L-Valine 160 mg
L-Leucine 160 mg
L-Isoleucine 90 mg
Vitamine B6 1 mg 50 %


Conseil d'utilisation associée à une diététique personnalisée et optimisée :
3 à 6 capsules végétales par jour, associées à une alimentation adaptée.

  • Avant l’effort : ils fournissent de l’énergie et préservent la masse musculaire.
  • Après l’exercice physique : ils accélèrent la réparation du tissu musculaire et la récupération.

A prendre à distance du tryptophane car ces acides aminés entre en compétition avec ce dernier pour passer la barrière hémato encéphalique.

Et avec : MULTI-MINERAUX / PLANT' FUSION / L-GLUTAMINE.

Tout Medic System sur les aliments diététiques, les
compléments alimentaires naturels minceur et antivieillissement, sur les activités physiques par coach fitness et minceur.

DATE DE PUBLICATION : 
2015-08-07
Allégations : 
Exclusivement celles imprimées sur l'emballage
PAGE WEB : 
Revue des dernières publications sur ce ou ces nutriments
Nutrimed : 
Notre conseil diététique pour un usage à bon escient

Ils ont aussi acheté...
Les internautes ayant acheté cet article ont aussi acheté...
L-Glutamine–Glutamate-Syndrome-de-surentrainement–Intestin-Neurotransmetteurs
22.00 €
L-Glutamine 500 mg VIT'ALL+

Complément Alimentaire Naturel de Santé présenté par boîte de 60 gélules dosées à 500 mg de L-Glutamine pour la croissance cellulaire (métabolisme protéique), dans l'équilibre acido-basique, métabolisme intestinal et des neurotransmetteurs. N° d'agrément NUT : 547/80.
 > Sélectionner
 > Plus d'infos
Plant'Fusions protéines végétales en poudre
29.00 €
Plant'Fusions protéines végétales en poudre VIT'ALL+

préparation alimentaire arôme vanille ou arôme chocolat, naturellement riche en protéines végétales, présentée en boîte 454 g de poudre 100% naturelle et sans O.G.M. pour réaliser 15 shakers apportant 12 g de protéines en moyenne.
 > Sélectionner
 > Plus d'infos

NOS ENGAGEMENTS
Conseils & Commande
01 45 20 44 21
Satisfait ou remboursé Livraison 48h 2 fois sans frais Paiement sécurisé
Chèques - Virements
RECEVEZ LES PROMOS & NOUVEAUTES
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
SUIVEZ-NOUS !
   
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site web